mercredi 18 novembre 2009

Musée par le Slam amusé

Un genre de compte-rendu
du slammestre, André Marceau

avec des photos de Claude Antar

Vendredi 13 novembre dernier. Près de 150 personnes sont venues au Musée national des beaux-arts du Québec (situé dans le Parc des champs de bataille) afin d’assister à ce match d’exception qui prenait les allures d’une finale régionale, avec toute la fébrilité et l’intensité qu’on retrouve en de telles circonstances. Émotions, étonnements et réflexions ont eu la part belle, générant tout le plaisir souhaité.

Le hall d’entrée de l’institution, aménagé en cabaret pour l’occasion, était bien rempli… Parmi les convives on pouvait reconnaître certains habitués du Slam de poésie à Québec, mais on remarquait également de nombreuses personnes qui assistaient à une joute pour la première fois.

Dix slameurs s’étaient inscrits pour ce Slam de poésie hors série qui, exceptionnellement, se déroulait autour de la thématique proposée par le Musée à l’équipe de SLAM cap : les grands sentiments.

À noter qu’on pouvait compter un nombre égal de femmes et d’hommes chez les slameurs en jeu, ce qui arrive trop rarement. Étant donné la thématique spéciale, une représentation égale s'imposait.

Et rappelons que cette partie de plaisir s’inscrivait dans la programmation du « Week end des grands sentiments » présenté par le Musée, parallèlement à son exposition « Emporte-moi », actuellement en cours.

Les slameurs :

Annie Beaulac
Valérie Côté
Paul Dallaire
Matthias Gagnon
Régis Labonté
Pascal Larouche
Mateüs
Hélène Matte
Sylvie Nicolas
Véronica Rioux

Le slam sacrifice fut exécuté par Claude Antar.

Une partie se déroule en deux manches. Tous les slameurs de la joute présentent un slam à la première. Seuls les slameurs qui obtiennent les cinq plus hauts scores poursuivent à la deuxième manche (indiqués en caractère gras dans la liste plus haut). Les points sont accordés par un jury formé de 5 personnes choisies aléatoirement parmi les spectateurs. Des règles régissent le jeu, comme la durée de chaque prestation limitée à trois minutes.
[Pour connaître les règlements plus en détail, cliquez ici.

Les gagnants

3ème position : Matthias Gagnon

2ème position : Hélène Matte















1ère position :
Sylvie Nicolas






J’agissais à titre de slammestre, tandis que Louis Desruisseaux s’affairait au chronomètre, au comptage des points et au choix des juges. DJ Pistémique ponctuait le match en musique.







Félicitons le Musée national des beaux-arts du Québec d’avoir pensé proposer à SLAM cap d’ouvrir la programmation de son « Week end des grands sentiments » avec le slam.

2 commentaires:

Symon Dé a dit…

J'ai vu l'exposition sweep off my feet et bon je la trouvais un peu vide et froide. J'espère que vous avez pu réchauffé un peu l'atmosphère!! (en vérité je n'ai pas de doute quant à ce réchauffement, ce du être majestueux)

SLAM cap a dit…

Et pour Simon Dé...
Merci de tes encouragements...
Dommage que tu aies raté ce match...
Espérant te voir un jour...
ou plutôt un soir.
End ré